Nicolas Glorieux - mai 2016- nicolas.t.glorieux@gmail.com

créations sonores

et documentaire...

Fictions

 

Et on n'entendras plus parler de toi...

 

Il y a un parking, des portes coulissantes et une hôtesse d'accueil. Il y a des sacoches d'ordinateur treize pouces, des coiffures prises dans le gel, des blackberrys en mode vibreur et des boites pastabox qui débordent des corbeilles. Toi, tu rentres de vacances, deux semaines en république dominicaine, et il faut que ça tombe sur ta boite, sur ta collègue, sur ton amie, sur toi. Alors que ça tombe s'il le faut et que tout s'effondre avec, pourquoi pas, les bureaux, les étages, les moquettes claires, les machines à café, les coins fumeurs, les soirées charrette, les propals aux clients, les specs des devs, la RH, les boss et les espoirs intérimaires. Et toi. Toi, tu tombes. Les abeilles, elles, ne tombent pas.

Station Argentine

 

Tu descend sous la terre. Tu l'as déjà fait, tout le monde le fait. Il y a beaucoup de bruit, tu colles ta tête contre la glace qui vibre. Le cahotement fait tanguer les sons au tour de toi...                                  

Tu ramasses ton sac à dos, sors, achètes un ticket et dans le bus pour l'aéroport, tu évalues ton retard; ça va faire juste. Tu t'envoles, tu voles et tu écoutes. Apparemment, tu vas chercher quelque chose, peut-être quelqu'un... Et tout te ramène a la station Argentine.

Plouf

 

Quels chemins emprunte-t-on quand il s'agit de plonger dans la vie?   S'enfoncer dans la mouvante société, laisser son corps y prendre toute  sa place. Mais bien penser à garder la tête hors de l'eau, prendre sa  respiration et... se mettre au travail. Combien de temps faut-il pour  devenir raisonnable, pour chercher son bonheur, pour...

Koji a pris son temps. Après une vie passée au travail, il a décidé, il y a  peu de changer de paradigme, et de pratiquer plus assidûment la famille.  Il nous parle de sa fille Jasmine et de son bonheur au quotidien. Pour  elle il a quitté Paris et son emploi pour ouvrir la seule crêperie  franco-japonaise du plateau d'Angoulême.

Alexandra  vit à Angoulême en bas du plateau, se lève le matin à trois heures et  travaille jusqu'à onze heures en grande surface. Elle nous parle de ses  études et du regard des autres alors qu'elle assume tranquillement sa  situation. Alexandra travaille, et traverse sa vie à sa façon. Chacun  à leur manière, Koji et Alexandra nous parlent de la même chose, du  travail, du bonheur et des choix qui s'opèrent quand on plonge dans la  vie d'adulte.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now